Pêche du sandre

Originaire de Hongrie, le sandre (Sander Lucioperca, de la famille des percidés) a colonisé toute l’Europe et on le trouve dans la plupart des cours d’eau.
pêche sandreLe cousin canadien du sandre est le doré, qui a la même morphologie, mais avec une robe d’une jolie couleur dorée.

Habitat

Le sandre fréquente les grands cours d’eau et affectionne particulièrement les eaux calmes (lacs, étangs, gravières, ballastières…) . Le sandre s’adapte très bien à toutes les situations, tant que les eaux sont de bonne qualité et bien oxygénées. Voir cette vidéo du sandre en milieu naturel.

Taille

La taille moyenne de capture est de 40 à 70 cm, pour un poids de 1 à 3 Kg.
Certains spécimen peuvent atteindre exceptionnellement 1,30 mètre, pour un poids de 12 à 15 kilos.

matériel pêche sandre

Taille légale de capture

La taille légale de capture du sandre est de 40 cm, ce qui est bien petit. Nous conseillons de ne garder que les sujets de plus 60 cm, ou mieux, de pratiquer le no-kill.

Reproduction

(février-juin) Comme le black-bass, le sandre mâle construit un « nid », dans une zone spécifique, exposée au soleil et à une profondeur de 1 à 4 mètres : une frayère à sandre.
Ce nid, de forme circulaire, comme nous pouvons le voir sur la photo grâce à une baisse de niveau de l’eau, a un diamètre d’un mètre environ.
nid de sandreInstallé sur son nid, le sandre parade pour attirer une ou plusieurs femelle, qui viendront y déposer leurs œufs. Dès la ponte effectuée, la femelle s’en va (mère indigne !) et c’est le mâle qui monte la garde pour protéger les œufs, tout en les ventilant de sa nageoire caudale. Il garde jalousement sa progéniture, repoussant avec hargne tout prédateur qui voudrait s’emparer de ses œufs.
Voir sur cette vidéo le comportement agressif du sandre protégeant sa frayère :

Hélas, il n’échappe guère à son principal prédateur : le viandard, qui fait des carnages sur les zones de frayères en période de reproduction.

Comportement

Hormis quelques spécimens âgés vivant en solitaires, les sandres vivent et chassent en bande. Leur technique de chasse est particulière : les sandres fondent sur un banc d’alevins, les assomment ou les tuent rapidement, et les laissent tomber sur le fond pour revenir les consommer plus tard.
On peut en tirer deux conclusions :
d’une part, la touche est très rapide et difficile à déceler
d’autre part, si l’on prend un sandre à un endroit, il faut vite relancer car il a sûrement des copains dans le coin.

Techniques de pêche du sandre

Une règle : pêcher fin, et tant pis si un brochet passe par là et coupe votre ligne.
Le sandre est un carnassier, on utilise donc des techniques appropriées, détaillées dans les articles suivants :

Le sandre au mort-manié

Le sandre au leurre souple

Le sandre au posé

Le sandre à la tirette

Le sandre au poisson nageur

Le sandre à la cuillère

Le sandre en fleuve à la verticale

Le sandre au drop shot

VN:D [1.9.22_1171]
Rating: 8.8/10 (5 votes cast)
Pêche du sandre, 8.8 out of 10 based on 5 ratings
Cette entrée a été publiée dans Poissons, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pêche du sandre

  1. Manu fly_fisherman01 dit :

    Militons pour une ouverture du sandre du brochet et du black bass en Juillet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>