Pêche du bar au vif

Le bar est un carnassier, et une bonne part de sa nourriture est constituée de poisson : aussi la pêche au vif est-elle très rentable, surtout pour les plus gros individus,  gros bars bretons ou gros loups méditerranéens.
peche du barPlusieurs techniques sont employées : le téléphérique, le posé, le flotteur, la dérive simple avec juste une petite plombée, etc…

Les vifs sont fonction de la saison et doivent respecter ces critères :

  • être présents sur le lieu de pêche
  • être résistants
  • être voyants (les poissons blancs, avec leurs écailles brillantes)
  • être faciles à pêcher (on ne va pas perdre des heures à faire ses vifs)

Le lançon et l’anguillon : ce sont des vifs particulièrement appréciés de bars, que l’on placera en numéro un. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la plupart de leurres souples pour le bar imitent leur forme. Attention toutefois avec l’anguillon : c’est une espèce en voie de disparition, et on ne doit pas l’utiliser comme vif (ni de toute autre manière, d’ailleurs).
On pique le lançon par la lèvre, et si on pêche au bouchon, on utilisera de gros flotteurs.

Le mulet : le mulet est également un menu de choix pour le bar, mais il peut également attirer d’autres carnassiers, tels que maigres, liches, sérioles… Un petit mulet de 10 à 15 cm, piqué par les lèvres est un excellent vif.

La sardine : un vif très prenant, mais particulièrement fragile. La seule façon de fixer la sardine sans la tuer est de passer l’hameçon au niveau de la boite crânienne, au niveau des yeux.

Le tacaud : esché par une lèvre, le tacaud est aussi un bon vif à bars.

Les sparidés, les sprats, les éperlans, et les poissons de roche constituent également de bons vifs.

peche du bar au vif a la sardine

Pêche au poisson mort

Moins attractifs que les vifs, les poissons morts constituent néanmoins un appât non négligeable pour le bar. On les utilise entiers, ou en tronçon pour les plus gros.
L’eschage consiste à piquer, à faire ressortir l’hameçon à plusieurs reprises, comme si on cousait, et à enfin le dissimuler. On utilise aussi l’armement double : un hameçon à chaque extrémité du poisson (ou du tronçon de poisson).
Les principaux poissons morts à utiliser sont :
La sardine ou la demi-sardine.
Le maquereau ou la portion de maquereau.
Le lançon mort.

Tout le matériel pour la pêche du bar est sur Pecheur.com
matériel pêche bar

Cette entrée a été publiée dans Pêche en mer, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pêche du bar au vif

  1. GAIRE dit :

    Bonjour,

    Pour info nous pouvons pêcher avec les anguillons vendus dans le commerce, bien garder le ticket de caisse pour prouver qu’ ils viennent d un elevage, ATTENTION concernant le mulet il y a une maille à respecter .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>