Pêche du dorado

Le dorado, aussi appelé pirayú, dourado, ou damita, golden fish en anglais, est un mythique poisson d’Amérique du Sud, d’une belle couleur dorée, d’où son nom. On le trouve essentiellement au Brésil et en Argentine, et dans les pays limitrophes, dans des cours d’eau et des régions aux noms qui font rêver : rio Paraná, rio Paraguay, la Huerta, Patagonie, Pantanal… Des voyages de pêche sont organisés dans l’unique but de traquer ce carnassier qui fait fantasmer bien des pêcheurs sportifs.

Le dorado, el tigre del rio

En dépit de son nom latin (Salminus brasiliensis ou Salminus maxillosus) le dorado ne fait pas partie de la famille des salmonidés. Il appartient à l’ordre des characiformes, qui contient aussi… les piranhas !
pêche du dorado en ArgentineLes prises habituelles s’échelonnent de 3 à 10 kilos. Le record du plus gros dorado pêché est impressionnant :  31,4 kilos, pour 1 mètre de long. Sa longévité maximum est de 14 ans.
C’est un carnassier très vorace, qui vit dans les forts courants des arroyos, ces petits bras de rivière qui jalonnent les grands fleuves sud américains. Au printemps austral, octobre et novembre, le dorado effectue une migration, la piracema, dans le but de se reproduire. Cette migration n’est pas sans rappeler le barbel run du tiger fish, dans le delta de l’Okavango, en Afrique australe.

Un poisson en danger

Le dorado est menacé par la sur-pêche des locaux, qui doivent bien se nourrir. D’autre part, la construction de barrages empêche la migration annuelle, et donc la reproduction. C’est pourquoi il est protégé en Argentine, par une loi de 2005 qui le considère comme poisson d’intérêt national, et réservé à la pêche sportive, source de devises pour le pays.

Comportement

Le dorado est un prédateur vorace qui chasse en bande de quinze à trente individus, et se jette sur tout ce qui bouge.
Le dorado est un des plus beaux poissons de sport qui existent : sa défense est fabuleuse, et il effectue de prodigieux bonds hors de l’eau, bien plus spectaculaires que le black-bass, et rappelant plus ceux de poissons de mer comme le tarpon ou le tassergal.

Les sauts impressionnants dans cette vidéo sur la pêche du dorado à la mouche :

dorado pêché en argentine

 

Techniques de pêche

La saison la plus propice pour sa pêche s’étale de décembre à mai, les mois les plus chauds dans l’été austral étant décembre et janvier.
Le dorado a des mâchoires très puissantes, et des dents acérées, pouvant couper n’importe quel nylon : le bas de ligne en acier est indispensable.
Les pêcheurs locaux le pêchent surtout au vif, avec ses proies habituelles : le sábalo, la boga, le bagre, le poisson-chat…
La technique du mort manié est également très employée, et très efficace.
Les pêcheurs à la mouche prendront beaucoup de plaisir à traquer el tigre del rio, qui se jette sur la mouche dès qu’elle atteint l’eau.
Autrement, tous les leurres classiques, qu’ils soient de rivière ou de mer sont à essayer sur ce poisson : cuillères ondulantes, gros poissons nageurs, flottants ou peu plongeants, Tide Slim Minnow.
Et bien évidement le popper pour, comme à la pêche à la mouche, s’offrir une belle poussée d’adrénaline lors de l’attaque.

Un aperçu de l’aventure dans cette superbe vidéo :

Les séjours de pêche

saut acrobatique du poisson doradoComme toutes les pêches exotiques, le tarif est relativement élevé, mais reste à la hauteur de l’aventure vécue.
Il vous faudra compter dans les 5000 euros par personne pour une semaine de pêche (hors vol international), et comprenant :
– l’hébergement et la nourriture en lodge de luxe
– la licence de pêche
– le bateau et le guide de pêche

Voir nos conseils pour bien préparer son voyage de pêche.

matériel de pêche à la mouche

Cette entrée a été publiée dans Pêche en rivière, Poissons, Vidéo pêche, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>