Pêcher le brochet en juillet

peche brochet leurre de surfaceLe brochet mord bien au printemps, c’est même là qu’il est le plus facile à prendre car affamé par sa fraye de février/mars. Mais c’est surtout à partir de juillet que sa pêche devient intéressante pour nous avec l’arrivée des perches sur les bordures, donc l’arrivée du casse croûte dans les zones où l’eau se réchauffe le plus.

Petite revue de détail des techniques qui permettent d’attraper maitre Esox avant les trop fortes chaleurs estivales.

Le début de l’été c’est la période bénie de l’année où nos coeurs s’envolent face à l’arrivée du beau temps, c’est le moment où les jours sont longs et où les jupes raccourcissent. C’est aussi le moment où se déclenche la fièvre chez les pêcheurs de carnassiers car c’est la grosse période d’activité du brochet.

brochet esoxiste.comOù le trouver ? Notre brochet national a frayé depuis un moment et cherche a se refaire du muscle, il a donc rejoint les bordures où il peut s’embusquer dans les bois noyés ou les herbiers. C’est aussi le moment où les poissons  blancs se réunissent pour frayer, brèmes, gardons et autres se regroupent par millier le long des bordures ensoleillées. Qui croyez vous qui est tranquillement planqué à scruter son garde manger ?

Donc en juillet ne cherchez pas le brochet au pied des barrages ou des piles de pont mais plutôt au pied des plages ou dans les anses peu profondes.  Pour cela, si vous pêchez du bord, toutes les techniques sont efficaces. 4 cannes tendues et eschées d’un beau gros vif seront à même de faire réagir notre proie favorite. En cas de vent un montage pater noster  permettra de maintenir vos vifs sur le coup choisi. Inutile de pêcher à fond, en début de saison nos brochets ont le regard tendu vers la surface donc pêchez dans la première moitié de la profondeur du poste.

Au leurre, tout fonctionne mais c’est surtout la saison du big bait ou de la grosse cuiller ondulante. Notre brochet aime à se jeter sur de belles proies jusqu’à fin juillet, puis la fraye abondante arrivant à mesurer plus de 5cm  il concentrera ses attaques sur les nombreuses petites proies que sont les alevins de l’année.  Pour l’heure après s’être gavé de gardons et de bremettes, il attend une proie de choix : La perche. Celle ci va arriver pour effectuer des razzias dans les bancs d’alevins et maitre Esox adore manger de belles perches bien grasses.

Les swimbaits d’une quinzaine  de centimètres  lancés dans un fond de baie ou sur une zone calme de rivière feront sortir les brochets de leur repère. Une grosse ondulante, dont le succès ne s’est jamais démenti, les fera aussi réagir.

J’affectionne à cette époque la pêche aux jerkbaits à bavette qui ne plongent qu’à 1m sous la surface, il suffit de les jerker (faire quelques tirées amples pour les désaxer) pour qu’ils jettent des reflets dans tous les sens et énervent les brochets.

Coté leurre souple, c’est la saison des leurres mobiles comme les shads avec un gros appendice (comme le mien!!!) qui brassent beaucoup d’eau. Pour les leurres métalliques, outre l’ondulante, le spinner bait est aussi une valeur sûre qui vous permettra de traverser les herbiers.

pêche du brochet en barque

Si vous pêchez en barque, oubliez un peu les vifs pour vous mettre aux leurres. Vous pourrez explorer les bordures et de cette façon battre un maximum de terrain et prendre le plus possible  de brochets.

Le plus difficile sera de trouver la profondeur à laquelle ils se cantonnent, car bien qu’ils soient capables de faire de longs mètres pour taper sur un leurre, il sera plus facile de le décider à mordre si le leurre passe à proximité.

A la première touche, notez la profondeur d’évolution de votre leurre, il y a fort à parier que vous toucherez les prochains dans les mêmes fonds. De même sur une zone où vous touchez un brochet, insistez, il est rarement seul.

Pour les rivières et fleuves, regardez si vous voyez de l’activité en surface et pêchez autour. Vous utiliserez le leurre qui vous paraitra opportun à cet instant : Lipless, Cranckait ou autres, des leurres de réaction pour provoquer des touches éclairs.

Juillet est un mois béni pour le pêcheur de brochets pour peu que la météo ne soit pas trop chaude et que la fraye des blancs s’étale un peu. Les herbiers atteignent leur taille maximale offrant un abri à ce carnassier si recherché.

Petite astuce, quand commencera la chasse des perches le matin et le soir sur les alevins, approchez vous doucement et pêchez les abords de cette zone avec un jerkbait ou un leurre de surface. Il y a fort à parier que le bec embusqué, prêt à croquer une zébrée, ne craque pour votre leurre. Vous pourrez même toucher une grosse perche qui, tout comme le brochet, aime à se poster en périphérie des chasses estivales.

pêche du brochet en été

Quant les premières grosses chaleurs s’installeront, maitre esox aura la gueule bouclée pour deux ou trois semaines, c’est à ce moment qu’il faudra aller le chercher au coup du soir au stick bait  dans  les anses ou les fins de courant.

Je reviendrai dans un prochain article sur la pêche du brochet en août septembre. Différente dans les techniques à mettre en œuvre, c’est la plus intéressante car c’est à ce moment que l’on peut sortir les stickbaits et voir des attaques de surface.

Jouez la carte de la mobilité et ne pêchez pas les postes hivernaux, bonne chance !!

Gardez la pêche.

Plus d’infos sur mon site : http://esoxiste.com

matériel pêche brochet achat

Cette entrée a été publiée dans Pêche pratique, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Pêcher le brochet en juillet

  1. Reverte dit :

    Super ! Merci beaucoup .

  2. Flyfisherman dit :

    Bravo, rien a ajouter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>