MSC Pêche Durable : Intox

il-faut-sauver-le-poisson-ryanDepuis quelques jours, il y a sur Twitter un concours organisé par MSC avec le thème #DuPoissonDansUnFilm : il s’agit de faire les jeux de mots les plus pourris (on aime ça sur Twitter) en mettant un nom de poisson dans le titre d’un film.
Et on a le droit à:

  • Et pour quelques dorades de plus
  • Viens chez moi j’habite chez une sardine
  • Merlan l’enchanteur
  • et autres « Thons flingueurs »

Oh ça c’est marrant me dis-je, je vais faire un article sur ce joli blog de pêche. D’autant plus que la pêche durable c’est un sujet qui nous touche, nous les pêcheurs sportifs. Nous sommes les premiers à constater que le poisson se raréfie.

Je vais donc pour écrire un article dithyrambique sur cette belle initiative, mais je me renseigne quand même un peu avant. Et c’est pas glop :-(

Le label MSC : intox au développement durable

MLogo-mscSC est une ONG crée en 1997 par le WWF (bien, la protection des animaux, tout ça) et… Unilever (une putain de multinationale de l’agroalimentaire, ça commence à sentir pas bon).
Le but de MSC est d’éditer un logo sur le poisson vendu en supermarché, sur lequel est écrit bien gros « pêche durable ». Le consommateur est ainsi rassuré : son achat ne détruira pas la planète, cool.
Pour apposer ce label, MSC certifie certaines pêcheries, 170 depuis sa création, avec des clients dépensant entre 2,3 et 18,7 millions de dollars pour obtenir la certification.

En fait ce label n’est qu’une histoire de gros sous, des industriels de la pêche intensive qui veulent redorer leur image et tromper le consommateur. C’est un peu comme si on apposait une étiquette « garanti sans SIDA » sur le front d’un travelo zaïrois du bois de Bou’ (je suis fort en comparaisons audacieuses !)

« Quand les consommateurs veulent du poisson durable, il existe deux options pour répondre à cette demande : la pêche peut devenir plus durable ou la définition de durable peut être édulcorée jusqu’à devenir pratiquement dénuée de sens. Avec le label MSC, c’est la seconde option qui a été maintes fois choisie » déclare Jennifer Jacquet, professeur adjoint à l’Université de New York

Source : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3708_label_MSC_imposture.php (© www.notre-planete.info)
D’autres infos : http://rue89.nouvelobs.com/planete89/2011/02/22/peche-durable-msc-lecolabel-qui-encourage-le-massacre-191747

 

Je reconnais que c’est très bien joué de la part de la grande industrie de se servir aussi bien des réseaux sociaux. Chapeau les mecs. Vous avez vu le succès de la pétition de Pénélope pour Bloom, et vous êtes dit que vous alliez faire bosser Twitter pour vous.
Mais moi si je veux manger du poissecaille, je prends ma canne et vais sur la plage.
La seule pêche durable, c’est le gars qui va pêcher UN poisson pour le manger s’il en a envie, ou qui le relâche pour en faire profiter un autre pêcheur.

Cette entrée a été publiée dans Ecologie, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à MSC Pêche Durable : Intox

  1. Flyfisherman dit :

    Tout est bon dans le commerce. ..

  2. Merci pour les infos, j’ignorais complètement tout cela.

    • Pecheur Info dit :

      Oui Anne, encore une arnaque au label soi-disant écolo. Le pire c’est que Twitter marche à fond dedans, faut dire qu’ils sont bien crédules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>