Les vers souffrent-ils sur l’hameçon ?

Le ver accroché à l’hameçon ressent-il de la douleur ?
Le gouvernement Norvégien a demandé à une équipe de biologistes dirigés par le professeur norvégien Wenche Farstad d’étudier la question de la souffrance des vers accrochés à l’hameçon. Une étude très sérieuse (on aimerait bien savoir combien elle a couté) menée dans l’optique d’une possible révision des lois de protection des animaux. Le 08 février 2005, les résultats de cette étude on été publiés : le ver  sur un hameçon ne ressent pas de douleur ! Ouf…

Les vers sont des invertébrés et sont insensibles à la douleur. Ils ressentent les choses mais sans pour autant en souffrir !
Bien sûr, le ver  se tortille quand on l’enfile sur l’hameçon, mais c’est là un simple réflexe et non une réaction liée à la douleur.

Les invertébrés ont un système nerveux bien plus simple que les vertébrés, et la taille de leur cerveau est bien trop petite pour pouvoirs transmettre des signaux associés à la douleur. Ce qui explique qu’un ver coupé en deux peut poursuivre sa route tranquille pépère.

Voilà, vous vous coucherez moins bêtes. et aurez moins de scrupules pour accrocher un ver de terre à un hameçon.

ver pêche

Ce contenu a été publié dans Insolite pêche, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Les vers souffrent-ils sur l’hameçon ?