L’invasion de la carpe volante

attreper au filet des carpes sauteuses asiatiqueOn a tous vu des vidéos de ces carpes qui sautent partout dans les rivières américaines, et des gens qui essayent de les attraper par tous les moyens.
Cette invasion est due à l’homme :
il y a une trentaine d’années, on a introduit des carpes chinoises pour nettoyer les algues des étangs. Les poissons se sont échappées lors de crues et ont donné naissance à une population sauvage dans le bassin du Mississippi, puis ont migré pour coloniser de nouvelles rivières.
Elles ne sont plus qu’à 100 km des Grands Lacs où leur arrivée serait une catastrophe écologique. Avec un taux  de reproduction hallucinant et aucun prédateur, elles mangent tout le plancton privant les espèces indigènes de nourriture.
La plus spectaculaire est la carpe argentée, celle qui saute quand elle a peur.
Ce documentaire raconte l’histoire de cette invasion :

des surfeurs parmi les carpes volantes

La lutte contre l’invasion des carpes asiatiques

Ce poisson a été déclaré ennemi public n°1 aux USA et de nombreux chercheurs tentent de trouver les moyens de stopper le fléau.

Parmi les solutions envisagées : la fermeture de l’accès aux Grands Lacs,  des décharges électriques, un canon aquatique ou bien des produits chimiques pour les repousser. La plus intelligente consisterait à les capturer et de les commercialiser comme nourriture afin de donner du travail aux populations pauvres.

En attendant, les plus pénalisés, sont les pêcheurs américains, qui voient leurs espèces « nobles » disparaitre rapidement. Certains sont tellement excédés qu’ils essayent de chasser les carpes à l’arc (voir la vidéo). Ou bien en utilisant des moyens plus « fun », habillés en super-héros ou en guerriers vikings (voir la vidéo).

Mais la solution devra être au niveau des états, USA et Canada, et coutera des milliards de dollars.
carpe asiatique dans la gueule du pêcheur

Cette entrée a été publiée dans Ecologie, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>