Les excuses pour rentrer bredouille

Soyons honnêtes, il arrive à tout le monde de revenir bredouille d’une partie de pêche. Ce n’est pas bien grave en soi, mais certains ont tendance à vivre ça comme un échec personnel, une tâche indélébile sur leur égo meurtri. Bref : la loose.
gif animé pêcheur et poissonMais un bon pêcheur ne bredouille pas des excuses (ah ha), il a toujours de bonnes excuses pour expliquer sa bredouille.

L’eau
Les poissons sont dans l’eau, et c’est un élément bien capricieux : profitez-en.
Trop chaude ou trop froide, selon la saison. Trop de courant, ou pas assez.
Marée trop haute, ou bien trop basse (en mer).

Le vent
Quelque soit la direction d’où souffle le vent, vous trouverez bien un proverbe pour vous justifier, à la hauteur de « vent du nord, rien ne mord ».

La pollution
Là, c’est une excuse vraie, sans aucun doute : notre planète est de plus en plus sale, polluée, et la plupart des déchets se retrouvent dans l’eau.

La lune
En voilà une excuse qu’elle est bonne : « C’était pas la bonne lune ». Qui ira contredire votre science de l’astronomie halieutique, hein ?

L’ichtyologie
En clair : la connaissance des poissons. Un beau discours totalement imbittable, clairement énoncé d’un ton qui ne souffre aucune contestation, fera taire tout contradicteur. Exemple « Comme chacun sait, le Gardon (Rutilus rutilus) est un prédateur féroce qui n’hésite pas à s’attaquer aux troupeaux de zébus qui viennent s’abreuver. En cette saison, le mieux pour le capturer est un popper 15 pouces couleur chartreuse. Et je n’avais que du 14 pouces. »

Les autres pêcheurs
Connards de carpistes qui prennent toute la place, enfoirés de mecs au posé qui m’ont empêché de lancer, fdp de bateaux qui font des vagues… Ils sont très nombreux les abrutis qui osent employer d’autres techniques que vous, et vous gênent dans votre pêche.

le bateau part trop vite, le pêcheur tombe à l'eau, gif animé

Les autres gens
Là aussi, on a une source inépuisable de casse-couilles qui peuvent ruiner une partie de pêche. Les ramasseurs de champignons, les baigneurs, les kayakistes, les touristes (j’ai consacré un article complet à cette espèce maudite : à lire ici, avec quelques conseils pour s’en débarrasser).

La meilleure des excuses
et bien la souvent plus proche de la vérité : « j’ai rencontré des potes, ils avaient du saucisson et du pinard. On n’a pas du tout pêché, on a maté les filles sur la plage et on s’est bien marré ».
fille qui prend une vague

Si vous avez d’autres excuses pour justifier une brecouille avec la plus parfaite mauvaise foi, je suis preneur : laissez un commentaire.

Cette entrée a été publiée dans Histoires de pêche, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>