La digue du cul

Fishing Videos Fishing Videos

Ah, la Digue du Cul, ce chef-d’œuvre de la chanson paillarde française, ce trésor de notre patrimoine culturel qui continue de créer une ambiance franchouillarde dans les cars scolaires, les bus de supporters, les amphithéâtres, les bancs de l’Assemblée Nationale.
Mais saviez-vous que cette fameuse digue existe vraiment ? La riante commune de Montaigu, en Vendée, occupe une position stratégique. Située à 40 Km de Nantes, elle fut longtemps un passage obligé pour les armées qui guerroyaient au Moyen-Age.  Au XVème siècle, le roi Louis XI fortifia la ville pour la protéger des attaques des ducs de Bretagne. Parmi les nombreuses fortifications érigées à l’époque, une digue qui allait devenir célèbre, et qui devrait être bientôt classée aux Monuments Historiques.
Les ruines de la digue du cul :
digue montaiguLes origines de la chanson demeurent obscures. Selon certaines sources, les habitants de la région se retrouvaient sur cette digue pour y faire des rencontres sexuelles, c’était un peu le Meetic du Moyen Age. Une autre légende en fait remonter l’origine à la chute d’une duchesse dans l’étang : s’étant déshabillée pour se sécher, elle aurait épaté les autochtones qui n’avait jamais contemplé un cul de duchesse et en furent esbaudis.

Après cette minute culturelle, la chanson :

pet de femme sous l'eau

Et les paroles, pleines de poésie :

De Nantes à Montaigu,
La digue la digue
De Nantes à Montaigu
La digue du cul

La digue du cul, je rencontre une belle ( bis )
Qui dormait le cul nu
La digue la digue
Qui dormait le cul nu
La digue du cul

La digue du cul j’arme mon arbalète ( bis )
Et j’lui fous droit dans le cul
La digue la digue
Et j’lui fous droit dans le cul
La digue du cul

La digue du cul la belle se réveille (bis)
Et dit  » j’ai l’diable au cul  »
La digue la digue
Et dit  » j’ai l’diable au cul  »
La digue du cul

La digue du cul non ce n’est pas le diable (bis)
Mais un gros dard poilu
La digue la digue
Mais un gros dard poilu
La digue du cul

La digue du cul qui bande et qui décharge (bis)
Et qui t’en fous plein l’cul
La digue la digue
Et qui t’en fout plein l’cul
La digue du cul

La digue du cul puisqu’y est qu’il y reste
Et qu’on en parle plus
La digue la digue
Et qu’on en parle plus
La digue du cul.

Ce contenu a été publié dans Histoires de pêche, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La digue du cul

  1. En tant qu’artiste engagé dans le rock/heavy/blues halieutique je ne peux que défendre ce magnifique titre qui a bercé quelques une de mes soirées.

  2. Wedzgirl dit :

    Le « Meetic du Moyen Age » m’a tué !

  3. Jean-Paul DENIS dit :

    Il paraît que sur cette même digue que le Curé de Camaret a acheté un âne républicain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *