Comment tuer un poisson

Et tout d’abord pourquoi tuer un poisson ?
Dans nos pays riches, on pêche plus pour le plaisir que pour se nourrir, et la pratique du no-kill se répand de plus en plus. Mais il arrive que l’on veuille garder un poisson pour sa consommation personnelle, ou que l’on ait besoin d’un alevin mort.
Dans ce cas, il est inutile et inhumain de le laisser souffrir, et après le stress occasionné par la capture, de lui infliger encore de longues minutes de souffrances. On voit hélas trop souvent des pêcheurs laisser agoniser leurs prises sur la berge.  Imaginez qu’on vous laisse la tête sous l’eau et qu’on vous regarde agoniser !
De plus cela a un intérêt gastronomique : La chair d’un animal abattu en pleine force est d’une qualité bien supérieure celle du même animal mort par asphyxie.
Le poisson doit être achevé rapidement et proprement, voici comment le tuer sans le faire souffrir inutilement.

comment tuer un poisson

Tuer un petit poisson pour le mort-manié
Avant d’installer un poissonnet sur une monture Drachkovitch, on le tue d’une simple pichenette sur le sommet du crâne.

Tuer une truite
Pour tuer rapidement une truite, on lui met l’index dans la gueule, et on pousse d’un coup sec, ce qui lui casse la nuque instantanément et sans douleur.
comment tuer une truiteCette méthode est valable aussi pour la plupart des poissons de moyenne taille, à condition toutefois qu’ils n’aient pas de dents tranchantes comme le brochet.

 Tuer un gros poisson
Pour tuer un gros poisson, c’est la tête qu’il faut atteindre et plus précisément le cerveau. Deux méthodes :

  • la matraque : un bon coup de matraque ou de maillet assené fermement sur le sommet du crâne.
  • le couteau : planté dans le sommet du crâne d’un coup sec, et enfoncé jusqu’au cerveau.

Tuer une anguille, un congre
Dans ces sortes de poisson, le cœur se trouve à l’arrière, quelques centimètres avant l’anus. C’est là qu’il faut frapper avec un maillet pour faire éclater le cœur.

Dans cette scène devenue culte, Maïté et l’anguille, on voit que la brave cuisinière frappe sur la tête, pas au bon endroit, ce qui entraine une souffrance inutile :

Je sais, ces méthodes paraissent barbares. Mais sous son vernis civilisé, n’oublions pas que l’être humain est un putain de prédateur, et que ça, il faut l’assumer !
Mais un prédateur qui a une âme, qui ne se grandira pas en laissant inutilement souffrir un animal.

Ce contenu a été publié dans Pêche pratique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Comment tuer un poisson

  1. ptipecheure dit :

    salut,
    Mes comment il faudrait il faire pour un carnassier comme vous saveé sa as des dents. Donc voila et moi j’aimerai savoir comment tuer un un carnassier proprement et préci et surtou qui ne souvre pas.
    Merci de répondre